Réforme des rythmes scolaires : report en 2014

undefined undefined

Pourquoi une réforme ?

    Après avoir constaté que la journée actuelle de nos écoliers est plus longue et plus chargée que celle de la plupart des autres élèves dans le monde, le gouvernement a jugé urgent d’instaurer un meilleur équilibre du temps scolaire et du temps périscolaire à la fois sur la journée et sur la semaine.


    Il s’agit, avec cette réforme, d’assurer un plus grand respect des rythmes naturels d’apprentissage et de repos de l’enfant, grâce à une meilleure répartition des heures d’enseignement en classe sur la semaine, à un allègement du nombre d’heures d’enseignement par jour et à une programmation des séquences d’enseignement à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande.


    Ces nouveaux rythmes doivent également donner lieu à une meilleure articulation des temps scolaire et périscolaire. L’ensemble des activités proposées aux élèves au cours de la journée sera organisé de façon complémentaire et aucun enfant ne devra être laissé sans solution de prise en charge avant 16h30.


    vos enfants devraient pouvoir accéder sur le temps périscolaire à des activités sportives, culturelles, artistiques qui développeront leur curiosité intellectuelle, leur permettront de se découvrir des compétences et des centres d’intérêt nouveaux et renforceront leur plaisir d’apprendre et d’être à l’école.


    Afin de préparer au mieux la mise en place de cette réforme à BRIEY, le Conseil Municipal a décidé de demander le report de celle- ci à la rentrée 2014 comme la loi le permettait. Il a ensuite confié à la Communauté de Communes du Pays de Briey, dont c'est la compétence, la mise en place de l'organisation de cette réforme.

    Mise en place d’un comité de pilotage

    À l’initiative du maire, Guy VATTIER, l’ensemble des acteurs du territoire (Directrices d’écoles, représentants de parents d’élèves, transporteurs, services intercommunaux et communaux, éducateurs ...) se réunit tous les mois pour évoquer la nouvelle organisation voulue par le décret ministériel du 24 janvier 2013.

    Trois réunions ont déjà eu lieu en mairie depuis janvier.
    Lors de la première réunion, il a été question de repréciser à chacun les contours de la réforme, lors de la seconde ont été abordées les difficultés inhérentes au territoire (organisation des transports, de la cantine, équipements sportifs, etc.) qui contraignent cette organisation et enfin lors de l’assemblée de mars, il a été question de définir la meilleure manière de recueillir l’avis des parents d’élèves.

    Pour faire suite à cette dernière réunion et aux nombreux questionnements des parents notamment lors des conseils d’écoles, un courrier d’information a été adressé à l’ensemble des parents d’élèves, via les enseignants.

    Ce courrier, qui se veut une première information, rappelle les objectifs municipaux en matière d’enseignement et les intentions de la ville de BRIEY concernant la réforme des rythmes scolaires (Report en 2014, gestion du dossier par la CCPB, association des parents à la réflexion ...).

     

    Une boîte aux lettres pour vos questions et remarques :
      Un chantier, celui de la construction d’un Projet Educatif de Territoire est désormais ouvert, et tous les Briotins y seront associés le moment venu. D’ores et déjà, si vous le souhaitez, vous pouvez nous faire part de vos questions ou remarques. Pour cela, une adresse mail spécifique vous est ouverte :

      rythmesscolaires@ville-briey.fr


    Ce que dit la loi :

    Le décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires définit le cadre de la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires :


    • 24 heures d'enseignement pour tous les élèves, réparties sur 9 demi-journées ;
    • heures d’enseignement organisées les lundis, mardis, jeudis et vendredis et les mercredis matin, à raison de 5h30 maxi- mum par jour et de 3h30 maximum par demi-journée ;
    • Une pause méridienne d’ 1h30 minimum ;
    Il convient de préciser que des dérogations à cette organisation peuvent être sollicitées.


    Voir aussi :

    Remplissez ce formulaire pour recevoir notre lettre d'actualité :