Détail de l'actualité

Attention, nos haies et jardins sont en ce moment squattés par une larve de papillon : la chenille hyponomeute.
La particularité de cet insecte est qu’il vit en colonie et, pour cela, se regroupe dans des cocons de soie sur les branches
d’arbuste et arbres fruitiers.

Dans certains cas, les attaques sont tellement spectaculaires qu'elles peuvent entraîner la défoliation complète de certains
types d'arbustes.

D'où viennent-elles ?

L'hyponomeute (Yoponomeuta sp.) est un papillon nocturne d'une vingtaine de millimètres d'envergure aux ailes
antérieures blanches ponctuées de noir et aux ailes postérieures grisâtres et frangées.
Papillon relativement discret, la femelle pond une trentaine d'oeufs directement sur l'écorce de certains arbres et à proximité
d'une réserve de nourriture, à savoir : les futurs feuilles et bourgeons.
Après éclosion, les jeunes chenilles passent l'hiver à l'état larvaire sous une sorte de bouclier de protection de couleur
brunâtre.
Dès le printemps suivant les chenilles quittent ce refuge d'hiver pour pénétrer à l'intérieur des premières feuilles.
Durant toute cette période, les chenilles tissent de gigantesques toiles collectives qui finissent par recouvrir la majeure partie
des rameaux.
La confection de ces toiles qui sont d'une extrême solidité présente de nombreux avantages : la protection de la colonie visà-
vis des prédateurs et le gîte idéal en cas d'intempéries.

Cette chenille fait des dégâts parfois spectaculaires sur la flore mais est totalement inoffensive pour
l’Homme.


Les traitements :

Traitements Préventifs :

• En hiver, badigeonner l'arbre avec une bouillie à base d'argile, de terre argileuse ou mieux de lait de chaux.
Lutte et Traitements Curatifs :
• Pas agréable mais très efficace : enlever manuellement les cocons muni de gants.
• En cas de grande attaque, couper les branches envahies.

Dans tous les cas, les oiseaux sont des prédateurs naturels de ces insectes donc prenez-en soin en hiver !!!!


Et surtout, on évitera toutes pulvérisations sur l’arbre, certains traitements peuvent également nuire aux autres insectes
pollinisateurs comme les abeilles.

Patience, l’invasion ne dure que le temps du printemps, les feuilles repousseront après, le temps pour la chenille de se
transformer en papillon blanc à points noirs.

undefined undefined

 

retour liste

 

 

Actualité

30 mai 2018

 

Voir aussi :

 

 

Remplissez ce formulaire pour recevoir notre lettre d'actualité :